Pars, surtout ne te retourne pas ?

Aude de Calan et Sophie Lasserre, co-responsables de mission

Ne te retourne pas sur Haïti, pays qui continue à s’enfoncer dans un chaos économique, politique, social et sanitaire ?

Ne te retourne pas sur ces mouvements féministes qui continuent à croire que le droit à l’avortement sera un jour possible ?

Ne te retourne pas sur ces partenaires de toujours et sur la société civile qui espèrent encore et pour qui le soutien de l’étranger est tellement important, moralement et financièrement ?

Ne te retourne pas sur ces femmes et ces hommes salariés haïtiens de MDM qui ont partagé et défendu contre vents et marées les valeurs de l’association ?

Ce départ de MDM France d’Haïti nous laisse un goût amer.

Oui, nous revendiquons l’émotion que nous avons ressentie en disant au revoir, la tristesse et surtout la honte devant une décision ni stratégique, ni anticipée après 30 ans de présence.

Oui, le réseau international de MDM est présent, oui l’appui institutionnel est une gageure.  Mais pourquoi ne pas continuer le programme d’ observatoire des grossesses non désirées, en fonds propres de MDM France ou en accompagnant un membre du réseau?

Il répond à tous les axes et valeurs défendus par l’association : partenariat, implication de la société civile, santé des femmes, droit à l’avortement.

Ainsi nous pourrions réparer une injustice loin de chez nous……

 

4 Commentaires

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
anne G

MdM est toujours là, ou il faut, le Réseau, c’est nous!!

RICHARD Mimi

Quel dommage de quitter un pays si créatif, si joyeux, si attaché à MdM où nous avons formé, éduqué, aimé, partagé, rassuré, consolé des milliers de femmes, d’hommes et d’enfants. Présente, sur le terrain avec le desk Urgence, j’ai partagé le quotidien des Haïtiens lors des nombreuses catastrophes naturelles (cyclones en baie des Gonaïves, séisme à Port au Prince, Choléra, cyclone Matthew)…. Je garde un lien affectif très fort avec ce pays, les gens, et toutes ces belles personnes rencontrées …. Dommage !! Il me reste les belles histoires, notre beau travail, l’art naïf , les couleurs et l’amour intemporel qui… Lire la suite »

Choubrac Thierry

Je ressens aussi une forte émotion à cette nouvelle même si je ne peux être objectif quant à la décision:première mission pour moi en décembre 1992…
Merci Sophie et Aude

Deveaux Blandine

A la lecture de ce message, j ai été surprise, étonnée, abasourdie…Comment est-ce possible qu’une telle décision soit prise?
Merci à Aude et Sophie pour ce message qui laisse effectivement un goût bien amer…