On s’en fout !

Campagne de fin d'année

On s’en fout ! campagne de fin d’année sera lancée le mercredi 4 décembre et diffusée sous forme de deux spots vidéo et 6 visuels 

Le message : la santé avant tout ! 

« Le parcours de chacun, son expérience de vie ne font jamais obstacle aux soins que nous devons lui apporter. Cela nous aide au contraire à déterminer la meilleure façon de l’aider. Qu’il soit migrant, usager de drogues, travailleur du sexe, il s’agit d’une personne avant tout » Dr Philippe de Botton, président de Médecins du Monde.

Depuis plusieurs mois, l’accès aux soins et aux droits fait l’objet de multiples remises en cause en France et partout dans le monde. 

En France, la santé des étrangers est attaquée par nos dirigeants. De trop nombreux exilés, qui ont fui la guerre et subi un parcours migratoire chaotique dans l’enfer libyen et dans nos eaux, sont rejetés et stigmatisés. Des femmes, parfois enceintes, des enfants, souvent seuls et des hommes survivent dans nos rues, sans pouvoir se soigner.  

A l’international, les conflits et les crises mettent à mal les systèmes de santé. Au Yémen et en Syrie, les populations sont les premières victimes. Les personnels de santé et les infrastructures médicales sont pris pour cible. Venir en aide aux blessés et à la population est devenu difficile voire impossible.

Face à ces entraves, toujours trop nombreuses, notre nouvelle campagne frappe une évidence : l’accès à la santé est un droit, peu importe la personne qui en a besoin. D’où son titre : « ON S’EN FOUT ».

Illustration de la multitude de nos combats et de nos actions à travers la diversité des populations rencontrées

Au cœur de nos combats, nous défendons le droit universel aux soins, toujours et partout. Nous refusons d’être guidés par la politique, la religion, les préjugés et les jugements de valeur. Nous ne choisissons pas qui a besoin d’aide. Le mode de vie d’une personne, sa manière d’agir et de penser ne nous regardent pas. Nous soignons et défendons les personne mises à mal par une situation précaire. 

Cette campagne reflète les indépendances garantes de nos combats: indépendance de parole, d’esprit et d’action. Médecins du Monde ose, interpelle, dénonce, réclame du changement et va là où les autres ne vont pas. Avec « On s’en fout », nous prônons l’identité de notre association.

Notre positionnement : un humanitaire qui repose sur le non-jugement

A l’origine de la campagne se pose la question du positionnement de Médecins du Monde vis-à-vis du public. Nous sommes à la fois très attachés à ce qui fait notre ADN, notre spécificité, mais aussi entravés par cette image de French Doctors qui nous colle à la peau. En juin, nous avons commandé une enquête de notoriété qui est venue confirmer nos interrogations. Les résultats indiquent que nous ne sommes pas identifiés auprès du public par ce qui fait nos différences. Plus encore, peu de personnes connaissent nos implications dans des plaidoyers. Seules 1/3 des personnes interrogées savent que nous agissons en France.

Le constat est simple: le public nous connaît de nom, mais ne sait pas vraiment qui nous sommes et comment nous agissons.

Cette campagne cherche à positionner Médecins du Monde dans l’esprit du public et à nous différencier sur des valeurs qui nous sont propres. C’est un processus de long terme, aussi nous a-t-il paru important de capitaliser sur la force de Médecins du Monde, qui réside notamment dans ce que véhicule notre nom : l’aspect médical. Et ce, tout en restant fidèles à nos valeurs, à ce qui fonde notre identité.

C’est ainsi que nous avons décidé de lancer cette campagne en appuyant notre conception de l’humanitaire sur le non-jugement.

Le choix du recours à un ton incisif

En France comme ailleurs, beaucoup trop de jugements de valeur et de lois viennent stigmatiser ou précariser les travailleurs-ses du sexe, les usagers de drogues, les exilés, les personnes à la rue …  Face à la violence de ces entraves aux soins et aux droits, recourir à une dénonciation forte et incisive devient nécessaire.

Pour être entendue, une campagne nécessite un dispositif adapté.

Pour ce faire, Médecins du Monde s’est associée avec l’agence Marcel via un dispositif vidéo et digital (télévision, web et réseaux sociaux), de l’affichage dans plusieurs villes de France (Paris, Bordeaux, Marseille …) et dans la presse.

Cette campagne a été réalisée par Matilda Finn (Production : Dreamers), réalisatrice et photographe de renom. La puissance des scènes, sa narration unique et sa force visuelle iconographique permettent de transmettre au plus grand nombre un message fort et impliquant.

Orelsan, rappeur français et artiste engagé, prête sa voix aux deux vidéos, y apportant son timbre particulier et son ton indépendant. 

 

 

2 vidéos et 6 photos visuellement fortes 

 


Version longue (1 minute 20)

 


Version courte (30 secondes)

 

Version longue de 1 minute 20 
Version courte de 30 secondes

 

 

 

(c) Matilda Finn
Photo de Matilda Finn
(c) Matilda Finn
Photo de Matilda Finn
Photo de William Daniels
Photo de Mark Seliger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments