Dénoncer le « mythe » des migrants venant en Europe pour être soignés

dossier

Copyright Olmo CALVO/Médicos del Mundo

 

Créé en 2015, le Réseau européen pour la réduction des vulnérabilités en santé a pour objectif de donner une information fiable sur l’accès aux soins des personnes confrontées à des conditions de vie difficiles en Europe. Cette information renseigne les chercheurs, les professionnels de santé et les décideurs politiques.
La parution du rapport 2016 de l’observatoire a fait l’objet d’une conférence de presse à Bruxelles avec de belles retombées médiatiques.
Le réseau compte aujourd’hui 23 organisations membres dont 10 associations du réseau international Médecins du Monde. Des ateliers de partage d’expériences et de pratiques sont régulièrement organisés par la direction du réseau.

 

« Notre force commune c’est l’adversité »
Entretiens avec 6 membres du réseau
travaillant sur les programmes nationaux

Alexis

Alexis
Belgique

Anna

Ana
Espagne

Annlog

Annlaug
Norvège

Tassos

Anastasios
Grèce

pabloPablo
Irlande

UrskaUrska
Slovénie

 

 

 

Rapport 2016 de l’observatoire international de l’accès aux soins

 

 

 

 

Sélection média : Libération, Arte, RFI, La Tribune

 

 

 

 

Figures aren’t enough to describe real life  –  Testimonies workshop (june 2016, Madrid)
by Camille Gutton, European Network to reduce vulnerabilities in health project officer

 

 

 

  Pour suivre l’actualité du réseau européen :  https://mdmeuroblog.wordpress.com

 

 

 

 

Le Réseau européen pour la réduction des vulnérabilités en santé a été créé en 2015 à l’initiative de Médecins du Monde

 

Il a pour objectif de donner une information fiable sur l’accès aux soins des personnes confrontées à des conditions de vie difficiles en Europe. Cette information renseigne les chercheurs, les professionnels de santé et les décideurs politiques sur les prévalences de certaines maladies à caractère épidémique, la situation vécue par les femmes, hommes et enfants présentant des vulnérabilités et sur la manière dont y répondent ou non les systèmes de santé de droit commun.

 

Le réseau compte aujourd’hui 23 organisations membres dont 10 associations du réseau international Médecins du Monde. Il souhaite contribuer à la réduction des inégalités en santé dans l’Union Européenne et soutenir les systèmes de santé européens pour une meilleure prise en charge des facteurs de vulnérabilité. Ses membres entendent renforcer leurs capacités et leurs compétences grâce à un apprentissage mutuel pour améliorer les services de santé, l’empowerment des patients, la collecte commune des données et le plaidoyer.

 

Depuis 2006, la couverture géographique de la collecte de données s’est progressivement élargie au fil des six rapports produits par l’Observatoire international, ainsi que les sujets traités – allant des Sans-Papiers à tous les patients qui fréquentent les centres de santé de MdM et ses partenaires.

 

 

 

 

 

 

En novembre dernier, le réseau a publié son rapport 2016 de l’observatoire international de l’accès aux soins

 

 

Celui-ci est fondé sur les données médicales et sociales collectées en 2015 dans 31 villes de 12 pays[1]. Ces données révèlent une fois de plus l’exclusion des personnes faisant face à de multiples vulnérabilités des systèmes de santé de droit commun.

 

L’accès aux soins demeure inéquitable pour les personnes les plus vulnérables en Europe, telles que les femmes enceintes et les enfants. Nos chiffres témoignent de cette réalité particulièrement inquiétante :

 

68% des femmes enceintes en situation particulièrement précaire[2] limitent leurs mouvements de peur d’être arrêtées par la police ;
68% des patients n’ont pas de couverture santé (y compris les femmes enceintes) ;
Plus de 40% des femmes enceintes n’ont pas eu accès à des soins prénataux avant leur visite dans un centre MdM ou d’un partenaire. Près de 60% n’ont pas été testées (VIH, VHB, VHC) et ne savent pas où aller pour être dépistées.

 

 

 

 

De nombreuses reprises dans les médias

 

16/11 France CultureJournal de 07h30, à partir de 03 minutes

 

 

 

17/11 RFI Emission spéciale sur le rapport dans Priorité Santé

 

 

17/11 LibérationNicolas Bay veut torpiller le mythe des réfugiés de guerre… et se coule lui même

 

 

17/11 La TribuneQuand le FN détourne les chiffres de Médecins du monde sur les migrants

 

 

23/11 ArteDésintox :Les motifs de migration des patients de Médecins du Monde

 

 

 

 

 

[1] Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grèce, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Royaume-Uni, Suède, Suisse et Turquie

 

 

[2] E.g. Sans Papiers.


Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>