Géorgie 2015 : on peut et on doit soigner les usagers de drogues pour éradiquer l’hépatite C

dossier

Le gouvernement géorgien a lancé en mai 2015 un plan national d’éradication de l’hépatite C. Une première phase d’urgence cible les malades les plus avancés de fibrose du foie. Nous nous y sommes intégrés en lançant un programme de traitement pour 250 à 300 usagers de drogues. En nous appuyant sur les travailleurs pairs, eux-mêmes usagers ou anciens usagers nous cherchons à démontrer la pertinence de ce modèle de prise en charge du VHC.
Notre programme pilote et les mobilisations qui y sont liées marquent une nouvelle étape dans le combat que nous menons avec nos partenaires et avec les personnes directement concernées qui témoignent dans ce dossier de l’importance vitale de nos démarches.

 

 

Un programme pilote pour accompagner un moment historique
Par Véronique Miollany, coordinatrice générale du programme MdM en Géorgie depuis 2011

 

 

 Capture

La RdR pour les nuls
Photo-trottoir de nos équipes terrain

 

 

 

Des pratiques innovantes

 

 – Des services « annexes » pour attirer les usagers dans un contexte répressif : soins dentaires et consultations Fibroscan.

 

 – Responsabilisation des pairs  qui deviennent des formateurs (pas uniquement des distributeurs de matériel) et des activistes du plaidoyer.

 

-  Mise en place d’ateliers spécifiques de RdR
pour les bénéficiaires qui participent alors aux activités du Drop-in Center

 

-  Adaptation de l’offre de service selon les besoins des usagers:  introduction, par exemple, de la Naloxone, médicament servant à empêcher une overdose mortelle.

 

- Mise en place d’une journée dédiée aux femmes usagères, encore plus stigmatisées que les hommes.

 

Des succès concrets et visibles

 

- Augmentation de la file active dans un contexte très répressif : 609 en 2011, 3 000 en 2014

 

- Un Drop-in center visible et modèle à l’échelle régionale

 

- Notre partenaire New Vector, les travailleurs pairs et les usagers en première ligne pour porter des campagnes de plaidoyer publics

 

- Création du réseau  GeNPUD (Georgian network of people using drugs). Premier succès en 2014 avec un décret n’obligeant plus les personnels de santé à appeler la police en cas d’overdose

 

- Le plan national d’éradication dont le contenu évolue en lien avec nos recommandations centrées sur les usagers de drogue

 

 

 

Le travailleur pair, acteur du changement social
Par Aurélie Defretin, attachée de presse

 

 

Le  travailleur pair est un pilier. Il parle le même langage et réfléchit de la même façon que les usagers
Témoignage de Konstantin Labart Kava, directeur de l’association New Vector

 

 

La sévérité de la loi a des conséquences sur l’entourage des usagers
Témoignage de Natia Labartkava, travailleuse sociale

 

 

L’État n’a pas compris que nous ne sommes pas des criminels
Témoignage de David Kadagidze, bénéficiaire du protocole de traitement

 

 

Sans la RdR, le gouvernement ne viendra jamais à bout de l’Hépatite C
Témoignage de Guzam Shaphatava, ex-usager travailleur pair

 

 

Je ne fais jamais la différence entre les usagers et les non usagers. Je suis médecin pour tout le monde
Témoignage de Nana, médecin

 

 

MdM est arrivé il y a quatre ans mais j’ai l’impression que vous êtes là depuis toujours
Témoignage de Paata Porchxide, travailleur pair

 

 

Propos recueillis par Aurélie Defretin
Photos de Olivier Papegnies pour MdM
Merci à Bénédicte Morvant pour son aide active 

 

 

 

 


Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>