Palabres

Idées, débats, imaginaires, témoignages, visions, coups de coeur, coups de gueule…

    Carnet de santé

    UneVignetteJPG

    Charles Masson partage son temps entre la médecine et la bande dessinée. Pas banal pour un toubib. Après avoir habité à la Réunion et à Mayotte, il rentre en métropole et s’installe à Lyon. Une amie lui propose alors de s’engager chez Médecins du Monde. Porté par ses vieux rêves d’humanitaire, il accepte l’idée avec enthousiasme. Mais entre ses attentes et la réalité, l’écart est considérable : comment s’engager sans se substituer au service public ? Faut-il sélectionner les patients ? Et, finalement, quelle est la meilleure façon pour venir en aide à ces personnes dans le besoin ? Maniant autant le crayon que l’otoscope, ce médecin nous livre un témoignage très personnel qui nous amène à réfléchir sur le modèle de protection sociale français.

    LE VOTE expression de l’engagement participatif

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    Le projet associatif, voté à une immense majorité lors de l’assemblée générale de 2015, confirmait « la vie associative » comme pilier identitaire de MdM. L’association s’engage donc à poursuivre la promotion de la vie associative et à permettre l’expression de ses acteurs.
    Réaliser ce principe de démocratie participative nécessite de mettre à disposition de chacun le moyen de débattre, d’exprimer son avis et de peser dans les décisions qui le concernent.

    Exode ou Migration

    Migration j’écris ton nom

    Sur les pages de nos médias : désespoir.

    Sur les murs du Ministère de l’intérieur : appel d’air et âge osseux.

    Dans les mots de nos politiques : utiliser la peur pour gagner des voix

    En Méditerranée : construis-moi un cimentière.

    Dans les mots des associations solidaires : défaites, victimes.

    Le régime du paradoxe

    Que de paradoxes… Rien de très nouveau, mais quand même. Nous vivons une époque où tout se croise, s’entremêle, se fait, se défait et se reconstitue. Toucher un pan de l’histoire, impose un mouvement à une de ses autres facettes. Requestionner le sens de ce qui peut paraitre comme une vérité, oblige à repenser une grande partie de la question. Tout cela contribuant au sentiment que tout est complexe, que le changement est impossible. Parfois même interdit…
    A force de regarder, écouter, observer, 3 lignes de forces au cœur de ces paradoxes se dévoilent d’après moi.

    « La vie en France c’est très difficile. Il y a trois routes pour y aller. Moi j’ai marché »

    A Vintimille, à Nantes, à Rouen, les équipes de MdM France ont recueilli quelques témoignages et dessins de personnes rencontrées, dont le périple mené de gré ou de force les a amené en France, terre de passage pour certains, destination finale pour d’autres. Des mineurs esseulés, des femmes, des hommes, dont les feuilles de route, les mots, les dessins, révèlent le combat et la souffrance portés par l’espoir de retrouver un jour, peut-être, un toit et un peu de dignité. C’est aussi dans le cadre du projet « Migrations: Santé mentale sur les camps de Calais  » de la Mission Migrants Nord Littoral qu’ont été rassemblés les dessins ci-dessous, effectués lors de séances d’accompagnement psycho-social.

    Sur la route des migrants, chaos libyen et mafias italiennes

    Impact-mafia-1-620x279

    Bénévole au Centre d’accueil, de soin et d’orientation (CASO) de Saint-Denis, j’ai été progressivement saisie par la violence des récits des migrants arrivant de Libye. Par la suite les témoignages sur leurs séjours italiens m’ont également semblés teintés de violence, avec l’apparition régulière du terme mafia. Comment, sur ces territoires du Sud du pays structurés par des groupes criminels puissants, s’organisent les séjours des migrants ?

    De Vintimille à Rouen : la mobilisation sociale et citoyenne

    A Vintimille, MDM a organisé une conférence de presse pour dénoncer la fermeture de la frontière franco-italienne . A Rouen, les Universités d’Automne ont réuni une centaine des cadres salariés et bénévoles pour réfléchir à la nécessaire évolution de la vie associative : comment la renforcer, la renouveler, la transformer ?

    A la recherche du temps à perdre

    Il n’y a pas longtemps, j’ai décidé de « jouer avec MdM », avec l’enthousiasme de la novice, impressionnée par la ruche joyeuse, séduite par tant d’implication sérieuse, déstabilisée (un peu) par la complexité en l’absence d’écolage (notez : sur le tas, cela marche aussi, mais cela prend plus de temps). Je nous invite à un chemin de travers, comme un chemin des écoliers.

    Des familles jetées à la rue

    une lyon

    Henri Branciard, accompagnateur bénévole sur les programmes de Lyon fait part de son témoignage et son indignation face aux expulsions de familles entières, avec des enfants en voie de scolarisation, vivant dans des conditions précaires, au sein du bidonville.

    Colle, seau, balais … les armes de MdM à Strasbourg

    campagne1

    Le 20 juin 2016, une partie de l’équipe communication se réunit pour monter une opération d’affichage. Notre équipe se préparait depuis quelques temps à relayer localement une opération pensée et organisée depuis le siège de MdM. Les plus jeunes parmi nous se sont lancés et ont cherché du renfort auprès d’autres jeunes bénévoles de MdM. La Cigogne et l’Horloge, petite curieuse a voulu en savoir un peu plus et a mené son enquête sur cette opération « affichage sauvage » en s’adressant à toute l’équipe.

    Filmspotting #automne2016

    films à voir930_rideau-01

    Pour élargir le champ du partage d’expériences à MdM, quelques cinéphiles (voire plutôt cinévores) ont souhaité partager leurs débats, coups de cœur et coups de gueules cinématographiques. L’antenne est ouverte à tous, partout dans le monde !

    « J’ai cru au ciel autrefois…

    … mais j’ai vu le fond des mers et ses cités mortes ». Ces vers du poète grec, Yannis Ritsos, résonnent amèrement au large des côtes grecques.

    L’île de Chios en Grèce comprend trois camps de réfugiés, où vivent environ 2300 personnes.

    Deux équipes de MdM France sont parties en août en septembre pour agir auprès des personnes réfugiées. Composées d’un/une psychologue, d’un/une infirmier d’un/une interprète en arabe et en farsi et d’un/une médecin, chaque équipe a soutenu les collègues de MdM-Grèce, pendant trois semaines ou un mois, dans la clinique du camp de Souda.

    Une part d’humanité dans une prison en bord de plage

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    Oui l’île est belle, et c’est une chance pour nous bénévoles.
    Mais ça ne rend pas les choses plus belles et poétiques pour autant.

    Espérer une grossesse ou une maladie suffisamment grave pour partir

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    Nous sommes arrivées sur cette petite île grecque paradisiaque de la mer Egée le 2 août 2016. Celle-ci est située à une dizaine de kilomètres des côtes turques et constitue donc un des « hotspot » d’entrée des migrants et réfugiés en Europe. Médecins du Monde Grèce, présent bien avant les mouvements récents de population, a demandé du renfort humain pour ses équipes. C’est dans ce cadre que la délégation française nous a permis de nous rendre sur le terrain.

    L’histoire jugera ceux qui ont abandonné le peuple syrien à ses bourreaux

    5001422_7_af8f_des-civils-dans-les-decombres-d-un-batiment_47f22a521fc17a5b18df3facfccc10c1

    « Notre vie n’a plus aucune importance, mais nos enfants ? Nous ne pouvons pas leur laisser un tel chaos » dit en septembre 2016 un Alépin. Les Alépins se meurent dans l’horreur pendant que vous, les grands de ce monde, continuez dans une insoutenable irresponsabilité à passer votre chemin, illusionnés par une gestion russo-américaine du dossier syrien qui se délite tous les jours un peu plus. À l’image de la nouvelle trêve rapidement mise à mal, notamment par une bavure de la coalition qui, pensant viser l’organisation État islamique a tué des dizaines de soldats syriens et par le bombardement d’un convoi humanitaire se rendant à Alep.

    De la crise de l’accueil et de la solidarité à la désobéissance civile …

    Vintimille2

    Nous nous sommes réunis, un petit nombre de membres de MdM engagés en France et ailleurs auprès des migrants/réfugiés/ exilés, pour imaginer un monde meilleur, pour nous dire ce que nous aimerions crier plus haut et plus fort. Nous aurions aimé révolutionner le monde, nous avons juste ranimé nos âmes assourdies. Mais certaines pistes se sont dessinées.

    Devenir des passeurs de citoyenneté sur le chemin de l’exil

    une

    D’une expérience de l’été 2015 auprès de l’équipe de MDM Grèce dans la ville de Lesbos à Mytilène, en passant par du bénévolat dans un Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO) gouvernemental dans le village de Chardonnay en Saône et Loire est venue une idée : pourquoi MdM n’investirait-il pas les CAO ouverts par le gouvernement pour, au-delà de s’assurer que l’accès aux soins est respecté, y aider à l’intégration des exilés qui font le choix de rester en France, veiller au sort de ceux qui ne souhaitent pas l’asile et contribuer à la mobilisation citoyenne pour devenir ainsi des « passeurs de citoyenneté dans des centres de résistance »?

    Heureusement qu’il y a la mer …

    vignette

    Chers tous, je voudrais vous remercier de m’avoir aidée à apporter un peu de réconfort à Souda, à Chios en Grèce .
    Ma mission en Grèce touche à sa fin. Chios est une ile magnifique où mer et montagnes offrent ce qu’elles ont de plus beau.
    Malheureusement, dans des tentes de fortune se tassent des centaines de réfugiés …